L’an deux mille quinze, les vingt sixième jours du Mois de juillet, initialement prévue pour le 27 juillet 2015, vu l’urgence, il s’est tenu au siège du Mouvement de Libération du Congo, sis avenue du port, dans la commune de la Gombe, la session extra ordinaire du Bureau Politique convoqué par le Président National, le Sénateur Jean Pierre BEMBA GOMBO.

Après discussion, le Bureau politique a admis que l’ordre du jour soit réduit à trois points notamment, la Situation du Président National, la Gestion des candidatures aux élections des gouverneurs des provinces et l’Etat de la nation.

RESOLUTIONS

Les résolutions suivantes ont été prises pour la bonne marche du parti après qu’on ait dégagé comme préalable l’examen cas par cas en commençant par la province du Nord UBANGI.

  • Le Bureau Politique renouvelle l’attachement du MLC à son Président National, le Sénateur de Jean Pierre Bemba Gombo et reste confiant quant à l’issu de son procès devant la Cour Pénale Internationale.

 

  • Le Bureau Politique du MLC se félicite du respect de la Constitution spécialement en son article 2, relatif à la composition de la République Démocratique du Congo en 25 provinces et la ville de Kinshasa.

 

  • Le Bureau Politique du MLC investit les candidats Gouverneurs et vice – Gouverneurs, dans toutes les provinces où le MLC possède le plus grand nombre de députés provinciaux et partout où les intérêts de la population sont pris en compte, de la manière suivante :

 

 

  • Pour les provinces où le MLC ne dispose pas un grand nombre de députés, le Bureau politique encourage les cadres de se positionner pour les bureaux des Assemblées Provinciales ;
  • Le Bureau Politique décide de payer la caution pour tous les candidats du Mouvement de Libération du Congo ainsi que pour tous les cadres du MLC retenus comme indépendants ;

 

  • Pour tous les cadres du MLC retenus comme candidats indépendants, le Bureau politique recommande la signature par les intéressés d’un acte d’engagement vis-à-vis du parti.

 

  • Le Bureau politique encourage la direction politique à poursuivre les contacts en vue des alliances éventuelles, pour permettre au Mouvement de Libération du Congo de conquérir le pouvoir à travers les élections des gouverneurs de provinces.

 

  • Le Bureau Politique déplore la violation par la majorité au pouvoir des lois de la République, notamment le vice de procédure pour l’adoption de la loi sur la répartition des sièges, votée de façon cavalière pour planifier le glissement ;

 

  • Le Bureau politique du MLC renouvelle la volonté du MLC de participer à un dialogue essentiellement basé sur le respect du calendrier électoral dans un cadre de concertation initié par la Commission électorale Nationale indépendante ;

 

  • Le Bureau Politique du MLC rappel à Monsieur Joseph Kabila, Président de la République Sortant, son engagement à l’issu des concertations nationales, devant la communauté tant nationale qu’internationale, de respecter la Constitution.

 

  • Le Bureau politique rappel à la CENI ses prérogatives dans le processus électoral. Elle a ainsi le devoir de convoquer l’élection d’un nouveau président de la République 90 jours avant l’expiration du mandat du Président en exercice. Tout glissement planifié, ou toute tentative de révision constitutionnelle sera voué à l’échec par le peuple.

 

« Avec Dieu nous vaincrons »