Le Cartel des Femmes Leaders de l’Académie NDI, en sigle CFLA/NDI, a tenu son assemblée générale extraordinaire le lundi 21 décembre dernier au siège de NDI situé sur l’avenue Rivière n°16, au Quartier Ma Campagne, dans la commune de Ngaliema.

Cette assemblée générale extraordinaire a permis au CFLA/NDI d’examiner et d’adopter, moyennant quelques amendements, les textes légaux de leur association, à savoir les statuts et le règlement intérieur.

Les travaux de ladite assemblée se sont déroulés dans un climat de paix et de convivialité au point de réjouir Madame Eve Thompson, Directrice de NDI, qui s’est exprimée à l’occasion pour sensibiliser les femmes à oublier leurs appartenances politiques et à s’unir pour la seule cause de l’émergence de la femme congolaise. En effet, poursuit-elle, les femmes de la Majorité comme celles de l’Opposition rencontrent les mêmes problèmes au sein de leurs formations politiques, notamment la marginalisation qui conduit à la faible représentation des femmes sur l’échiquier politique en RD Congo. C’est ainsi que NDI, par la voie de sa Directrice, encourage ces femmes et promet en même temps d’apporter son appui aux femmes leaders dans la résolution de multiples défis.

Pour sa part, la Présidente du CFLA/NDI, Madame Marie-Josée Bunsana, a d’abord salué le courage du comité exécutif, qu’elle pilote au reste, pour avoir élaboré les textes des statuts et du Règlement intérieur dans le délai lui imparti. Elle a, en outre, encouragé tous les membres fondateurs du Cartel à s’approprier le combat pour la représentation de la femme sans faire référence aux querelles politiciennes. Elle a démontré que les femmes du pouvoir et celles de l’Opposition peuvent rester ensemble et réfléchir pour une cause commune, celle de la femme. Avant de clore son intervention, Madame la Présidente a annoncé la tenue de la prochaine assemblée générale ordinaire en janvier prochain.

Les femmes leaders présentes à ces assises ont apprécié cet esprit de solidarité entre les femmes, elles rappellent qu’elles forment une famille avec des objectifs précis. Peu avant la clôture, les femmes présentes ont entériné la composition du comité exécutif et procédé à la prise d’une photo de famille en signe d’union et de solidarité.